• Article de Guy-Florentin Yaméogo, du vendredi 30 decembre 2011

    Football-Zézé Venance dit Zézéto (attaquant Jaro-Finlande) : Révélations sur Kolo, Copa, Tiéné, Romaric, Baky…

     
    Publié le vendredi 30 decembre 2011  
     
    A quelques jours de la grand’ messe du football africain au Gabon et en Guinée Equatoriale, Zézé Venance dit Zézéto qui n’a jamais eu la chance de disputer une CAN, souhaite bonne chance aux Eléphants. Du fond du cœur…

    A 30 ans, l’ex-feu follet de l’Asec mimosas, de Beveren, de la Gantoise, du FCM Brussels (Belgique), de Metalurg Donetsk (Ukraine) et de Metalist Kharkiv (Ukraine), Zézé Venance dit Zézéto, n’en a pas fini avec le football. Il demeure dans le circuit, notamment dans le club finlandais de FF Jaro, même s’il n’a pas la brillante carrière de ses amis de l’Académie mimosifcom. A ce sujet, il affirme ne point avoir de regrets. «C’est la vie… Chacun à sa chance. Dans une société, tout le monde ne peut pas être patron. Je suis juste triste pour les supporters qui m’aiment beaucoup. Je joue dans les clubs où Dieu m’envoie. Je suis content de ma carrière. Je ne regrette rien… », se contente-t-il de souffler. Est-il resté le même avec ses dribbles déroutants et sa vitesse de course ? « Je suis devenu plus performant. Dommage que tout le monde soit focalisé sur la France, l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie. L’exem­ple de Seydou Doumbia est parlant. Il cartonne en Russie et en Ligue des champions mais il n’a pas sa place chez les Eléphants… ». En ce moment en vacances à Abidjan avec son épouse, il a accepté de s’ouvrir à Nord-Sud Quotidien l’autre soir au bord d’une piscine. Entre quelques parties de nages avec son copain Né Marco, des dégustations de jus de fruits et des blagues à gogo, Zézéto a repris son air sérieux pour se souvenir des Eléphants. Des révélations croustillantes sur Copa Barry, les frères Touré, N’Dri Koffi Romaric, Baky Koné, Aruna Dindane, Zokora Didier et autres Tiéné Siaka vous feront plaisir. C’est sûr. 

    Barry Boubacar dit Copa (gardien Sporting Lokeren-Belgique)
    « J’ai beaucoup de respect pour Copa Barry. Quand il arrivait à l’Académie, il était joueur de champ. Il évoluait au milieu de terrain. Le coach Jean-Marc Guillou le trouvait âgé et l’a transformé en gardien de but. Le voir aujourd’hui être grand gardien à Lokeren et chez les Eléphants me séduit. Il a bossé pour en arriver-là ». 

    Kolo Touré (défenseur central Manchester City-Angleterre)
    « Ah Kolo ! Lorsqu’il est arrivé au début à Sol béni, on se moquait de lui car c’était une vraie catastrophe. Kolo ne savait même pas contrôler un ballon. Mais il en voulait. Il a beaucoup travaillé pour atteindre le niveau qu’il a aujourd’hui. Il n’était pas le seul car un autre joueur avait le même problème que lui…»

    N’Dri Koffi Romaric (milieu de terrain Espanyol Barcelone-Espagne)
    « Romaric a beaucoup souffert. Imaginez-vous, il a eu les deux jambes cassées. Ce n’était pas facile pour lui. A sa place, certainement que je ne m’en serais pas remis. Il a puisé au fond de lui-même pour revenir ».

    Zokora Didier (milieu de terrain Trabzonspor–Turquie)
    « Comme son surnom l’indique(Maestro), c’est la classe ! A l’origine, c’est un défenseur central. Ce garçon avait déjà quelque chose alors que nous étions jeunes. Il est technique, il est intelligent, il est très fort… ».

    Baky Koné (attaquant Lekhwiya-Qatar)
    « Tout le monde avait peur de Baky. Il était le plus doué. Mais sa petite taille nous a fait penser qu’il n’aurait pas la carrière qu’il a. Jouer à Lorient, à Nice, à Marseille et faire tout ce qu’il réalise prouve que nous avons eu tort ».

    Aruna Dindane (attaquant Lekhwiya-Qatar)
    « Je vais peut-être vous surprendre mais Aruna était nul quand il arrivait à l’Académie mimosifcom. Comme Kolo, il ne savait pas jouer. C’était une autre catastrophe. Il était très brouillon. On se moquait aussi beaucoup de lui. A force de travail, il a progressé. Il est devenu un grand attaquant ».

    Tiéné Siaka dit Chico (défenseur PSG-France)
    « Il n’y a rien à dire sur Chico. Depuis toujours, il a une technique au-dessus de la moyenne. Tellement technique qu’il nous concurrençait en attaque en marquant le même nombre de buts que nous. En plus, il tire bien les coups-francs ». 

    Yaya Touré (milieu de terrain Manchester City-Angleterre)
    « Nous n’étions pas de la même promotion et à le voir jouer, déjà à l’époque, on savait qu’il réussirait. C’est un footballeur qui a une aisance technique et qui a une belle vision. Je le félicite pour son titre de meilleur joueur africain 2011 ».


    Propos recueillis par Guy-Florentin Yaméogo